ECRIRE EN JOUANT
SPLASCH !!!
SENSUELLEMENT
DE TOUT UN PEU...
BOIRE ET DEBOIRES
ECRIRE EN JOUANT
EN V'LA DU VRAC...
POUR UNE NANA
PELE-MELE....
EMPRISTOUILLE

La varne m'éboutille
De brettes en autilles
Je transture dans le mahou
A dégorder mes valoux
Les vercoumes garibolent
Au gru des aignances
Mais déjà les tarigolles
M'insèquent en gravance

Est-ce tu qui me boulandes?
Est-ce tu en barasande?
Tu myrilites et je vigue
L'abscour me talligue
Sous les drosants emplés
Nos firugades patolissent
De facardons en ratoublées
Et sans un crai... tu m'éplisses


(petit exercice avec des mots complètement inventés)

----------

Bavette blues

(Thérapie chez mon boucher
Alimentaire, mon cher Watson! dit-il car il a beaucoup d'humour)

A Chateaubriand

J'étale
Tranches de vie, sketchs hachés
Collection de mes bleus
Mon p'tit coeur a l'onglée

Sur la planche à découper
J'évince mon double, mon jumeau
De ma creuse vie
J'lui fais la peau
J'lui fais l'appoint, mort

J'suis qu'un bleu
Coeur saignant
Sans filet et faux
Derrière mes grilles
Je deviens carne
A battre la semelle
A bout de nerfs
Je bous à l'étouffer
Avant de flancher
Reprendre le collier
Me remettre dans le bain
Marri

Je cogite à la noix, coco
Même sur le plat
Je suis en côte
Je me fricasse à toutes les sauces
Je marche en de vains
Espoirs d'être cru
Tartarin
Mais je suis cuit

Reste la poêle à gratter...

---------

Recette "culinaire" (pour 2 personnes)


D'abord choisir une femme à votre goût
Saupoudrez d'oeillades lascives
Faites mariner aux chandelles
Avec jeu de pied, jeu de genou
Laissez mijoter sous caresses furtives
Pendant ce temps vérifiez que le lit est fait !
Nappage de coussins, chaleur tournante
Parfum aux huiles essentielles et exotiques
Si besoin déglacez la dame
Bouquet garni de mots doux
Pincées de phrases sucrées-salées
Déposez sur la nuque un soupçon de baiser
A renouveler pendant le temps de chauffe
Dès que la dame s'alanguit
Délicatement enlevez la robe
Ne gardez que le caraco et les bas (jetez le reste!)
Etendez sur le lit
Humectez de la langue (1/2 l de salive)
Sur tout le corps, devant derrière
Faites revenir vos mains sur les tétons sans les presser
Juste quelques zestes
Lorsque les yeux de la dame sont clos
Et (très important : de ce pétrissage dépend la réussite du fondant)
Lorsque vos doigts ressortent humides et chauds
Enfournez d'abord lentement
Au premier sursaut, retirez et recommencez plusieurs fois
Dégustez lentement sans laisser refroidir
(si bien chauffée peut tenir une heure)
Et puis arrosez, arrosez, arrosez

Je t'aime, je t'aime
Avec du beurre, avec d'la crème

----------

ADRENALINE

Quand je peine, ici, Line
Dans la purée je m'émousse, Line
Ame orpheline, amorphe, Line
Je tourne en rond, j'suis mou, Line
Comme une loque sur le carreau, Line
Gangrené par le degoût, Line
Qui me rend si vieux si sale, Line
Quand j'ai besoin d'Alka, Line
Parce que je suis dans la vase, Line
Quand la douleur m'émascule, Line
Quand je me diabète à mon insu, Line
Toi, Line, jolie fille fleur si bi, Line
Tu voles à mon secours, tu t'exhibes, Line
Sans que rien je ne te demande O Line
Tu m'offres ta douceur comme un encas, Line
Tu me fais un strip sur un air de pop, Line
Tu dévoiles tes seins tels des miches, Line
Tes lèvres aux miennes se collent, Line
Tes baisers me décapent, Line
Avec compassion tu me violes, Line
Je me régale de tes pipes, Line
Je te bois dans ton cristal, Line
De l'amour, tout tu me fais, Line
A l'ancienne, à la hussarde, à la berbère, Line
Et comme je suis bonne pâte, Line
Je deviens ton esclave, ton disciple, Line
Sur moi tu sautes à cheval, Line
Je te prends, te reprends, on remet ça, Line
Le sexe tu me cuisines halal, Line
Nos peaux se détrempent O Line
Tout ton corps dodeline
Usé, abusé, j'explose, je te ripoline
Puis je repars à Hazebrouck, Line
Jamais jamais en moi tu meurs ma Line...

----------

DES TAS D'AME (à tous les étages)


Amante religieuse
L'âme ourdit
Elle trame, ouais
A mes désirs nommés
Des envies infâmes
Des drames inavoués
Jeu de dames ...
Où l'homme affame
L'âme a de long
En large soif d'amertume
D'amères ivresses
Qui nous désquament
De ces lamentos
Que l'âme déclame
Tels des blâmes
L'âme erre, sournoise
Ameute les peurs
Amoche les sourires
L'âme mord
Comme une lame qui
Effile l'amant
Ame à minima
Pour émois malfamés
Amalgame
Lamentable
Je m'amende
Amène-toi, mon amour, je me rends...

----------

LES MUSES M'USENT OU L'ALPHABETE
(double acrostiche)


A..ssis, affalé, asséché, quel beau tableau je donne de mo..A
B..esoin d'écrire, mais pas de muses, comme d'ha..B
C..ritérium muet, clavier out, stylo à se..C
D..amned! Aujourd'hui je trouve pas mon pie..D
E..t la feuille m'aguiche, élégamment blanch..E
F..aut que je cherche, que je me batte, pif pa..F
G..uetter les mots et les prendre au filet, quel ga..G
H..achurer des lignes et des lignes, attendre l'heure H
I..maginer, créer, plutôt que de rester aigr..I
J..e vole en prières au pays des poètes faire mon had..J
K..laxonner les muses et même les payer au blac..K
L..ibérez mon inspiration! Borde..L
M..erde! que j'écrive un peu, le miminu..M
N..ymphes! naïades! sirènes! Guidez ma mai..N
O..ù êtes-vous? cachées dans quelle page du dic..O
P..ourriez pas revenir au triple galo..P
Q..ue je me la pète, me la joue comme un co..Q
R..éécrire des mots laids et en être fie..R
S..tropher avec de nouveaux mots détourné..S
T..itiller, caresser, lécher les lettres, les domp..T
U..ne fois encore, sans vous je me sens si n..U
V..oilà le v qui me snobe, juste pour m'éner..V
W..hat? Watt! O Lumière! vite taper ww..W
X..passe rien, oh oui je sais c'est vaseu..X
Y..a pas moyen, y a un virus qui a tout destro..Y
Z..apping..z'ai fini, z'était zuste un pied de ne..Z

----------

EMMA AIMA (la littérature revisitée)

La belle madame Bovary
Depuis quelques temps maigrit
A vouloir trop baiser
Elle est Emmaciée
Voulait quitter son vieux
Fuir avec un jeune homme
L'adultère laisse des bleus
Des blessures, des Emmatomes
A fuir dans de fous rêves
Et des parties de cul
Rodolphe aussi en crève
Quand Emmascule
Avec son jeune amant
Voulait du romantique
Elle l'avait dans le sang
Et Emma tique...

---------

JE METS L'I, JE METS L'O (hommage à Boby Lapointe)
Ma belle Magali
J'suis un peu mégalo
J't'emmène à Bali
C'est pas ballot!
Au milieu des bengalis
Je bâtirai un bungalow
J'prendrai le torticolis
J'suis pas très bricolo
On mangera des brocolis
Y aura comme un air de colo
-Vois au loin comme la nuit pâlit
Quand nous serons moins pâlots
Quand le soleil nous aura poli
Nous irons jouer au polo
Nous chevaucherons à grand galop
Avant d'aller faire des gali-
Pettes sous l'oeil de la lune en halo
Rafraîchie par les tendres ali-
Zés. Nous serons ravis au lit (bof?)
L'amour nous bercera de ses violes hau-
Tes, on se la fera notre vie toute jolie
J'peux pas me la jouer en solo...
Pourquoi tu m'secoues comme un grelot
En hurlant comme un grizzli
-De quoi j'traîne au lit?
Comment j'serais mieux au boulot?
-Je ressemble à un pissenlit?
Oui j'ai bu le pastis sans l'eau
D'un seul coup je me sens ramolli
Crie pas si fort, vas-y mollo
J'voulais de toi dans mon p'tit lit
Et j'avais gagné un tout p'tit lot
J'pensais te faire rêver Magali
Oublier notre régime pain sec à l'eau
-Tu sais t'es mon petit coli-
Bri et j'suis ton alcoolo...

Me serais-je si sali
Qu'tu m'traîtes de salaud...

----------

La farce d'Aladin à Allah
(la lettre A dans chaque mot)

Ah là là! Allah alla à la médina
Marché oriental, bazar, tapis volants, étals halal
Demanda à Aladin, marchand d'amour au regard langoureux
-Pas la gaule, la lampe-là, ça marche?
-Faut essayer, sais pas, fait Aladin, mais ça devrait..
Après bavardage, marchandage, quarante quatre dinars
L'acheteur la ramena avec délectation dans l'harem...
Avec la lampe, pensa Allah, j'aurai la chance
La beauté, l'argent, la reconnaissance
Mais pourrais-je satisfaire aux demandes charnelles?
Déjà quatre ans sans bandaison aucune!
Quatorze mariages, pas d'enfants, hélas plaisir à plat...
Caresses, baisers, viagra, médicaments,
Masturbation, fellation, partouze, cassettes hard
Laissent sa sexualité flagada raplapla!!
Incantations, méditation, sacrifice, pèlerinage
Allah, nabab, a essayé, rééssayé hélas nada!
Alors la lampe magique sauvera Allah!
Mais Aladin, malin Casanova, jaloux a gardé la flamme
Normal! Car amant infatigable, assidu, chaque semaine
Passant par la lucarne, contournant l'hammam
Aladin fait l'amour dans la chambre nuptiale
Aux nanas d'Allah!!!

emoisetmoi
20/08/02